8 réflexions sur “Devenir propriétaire d’un club de Pro A : c’est possible.

  1. Poitiers prouve que l’on peut être créatif et original sans avoir beaucoup d’argent en réserve. Mais la modestie de leur capital fait quand même un peu peur à moyen terme. Cholet, c’est pas énorme non plus, mais le club fonctionne. Quelles conclusions en tirer ?

    • Tout à fait d’accord sur ces deux exemples. Poitiers travaille très bien alors que l’on voit que leur capital social est moindre. Pareil pour Cholet. Mais cela n’est pas un handicape pour travailler au quotidien.
      Un capital social faible est gênant lorsqu’on souhaite se structurer, se développer et que l’on a besoin d’avoir recours à des financeurs (banques ou investisseurs). Aujourd’hui, les clubs français n’ayant pas de réel projet de développement, ils n’ont pas besoin de faire appel à des investisseurs (le club de l’ASVEL mis à part). Mais demain, cela sera peut-être le cas ? Si nos clubs veulent devenir propriétaires de leur salle, en construire de nouvelles, être propriétaires des installations dédiées à leur centre de formation, (etc…), ce qui fera grimper leur valeur, ils devront augmenter leur capital social, sans quoi il sera difficile de séduire des banques ou investisseurs.
      Je ne suis pas un spécialiste du droit des entreprises et des actions, mais si un jour Poitiers désire mener un projet lourd financièrement et qu’il veut avoir recours à une augmentation de Capital pour financer cet investissement, la création et l’émission de nouvelles actions et le montant de celles-ci découleront certainement du capital social déjà existant (ainsi que du chiffre d’affaire annuel et des perspectives d’évolution). Si le capital est faible, il sera difficile d’émettre des actions avec une valeur d’achat importante et du même coup, il sera compliqué de collecter une somme importante sans risquer de perdre le contrôle du club. Car dans ce cas, il faudra émettre beaucoup d’actions et du même coup, les nouveaux investisseurs pourraient devenir majoritaires dans l’actionnariat.

    • Et bien il est possible d’acheter des actions de tous les clubs qui en ont et donc qui sont constitués en SASP ou SAEMS (une SA quoi). Le tout est de trouver un actionnaire vendeur.

      Dans le cas précis du STB Le Havre, il est possible d’acheter des actions car le club entreprend une augmentation de Capital. Des actions sont donc mises en vente à un valeur estimée.

  2. Bonjour, une question me vient et je me demandais si tu pouvais m’éclairer.

    Est ce rentable de devenir actionnaire d’un club de basket?

    On entend partout que les clubs sont endettés, qu’ils doivent mendier auprès des autoritées publiques pour pouvoir continuer à joueur. Où est notre rentabilité financière bien entendu, je reconnais que d’un de point de vue affectif celà est intéressant de détenir une action du club.

    Merci pour ta réponse et génial ton blog

    • Bonjour Ben et merci d’intervenir ici.
      Concernant ta question, il faut bien distinguer deux choses. Clairement, aujourd’hui, il semble peu intéressant de devenir actionnaire d’un club de Pro A. Pourquoi ? Car, mis à part l’ASVEL, aucun club n’a pour objectif et ambition de devenir propriétaire de la future salle multifonctions qui anime aujourd’hui leur projet de club. Les clubs qui ne sont pas propriétaires de leur enceinte sportive ont peu de valeur. Donc il n’est pas envisageable d’effectuer une réelle plus-value sur la revente d’actions. Par contre, si les clubs arrivent à mener à terme des projet de construction de salles multifonctions dont ils seront propriétaires et surtout gestionnaires, alors, oui, il y aura un intérêt à devenir actionnaire car le potentiel de revenu (Chiffre d’Affaire) généré par le club et par l’enceinte sera alors tout autre.
      Pour le moment,si tu veux devenir actionnaire d’un club de basket français, je te conseillerais donc de miser sur l’ASVEL qui, financièrement a pour l’instant le seul projet cohérent, sachant en plus que la club devrait aussi devenir propriétaire de la TP Académie. Au pire, si rien ne fonctionne, ça fera quand même du foncier sur le territoire de l’Agglomération lyonnaise.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s