La marque K-Swiss se paie la tête de Nike et Adidas !

Kenny Powers K-SwissNous avons l’habitude ici de vous présenter les dernières publicités proposés par les équipementiers tels que Nike, Adidas, Jordan Brand ou encore Le Coq Sportif. Souvent, nous avons droit, avec les meilleurs athlètes de ses marques, à des publicités plus grandioses les unes que les autres.

Aujourd’hui, nous allons nous intéresser à une marque moins connu : K-Swiss. Cette marque a en effet sorti une publicité qui restera peut-être comme la publicité la plus marrante et décalée du monde du sport et qui se moque gentiment des super-productions de ces mastodontes de concurrents.

K-Swiss ? Connais pas !

K-Swiss est une marque de sport encore peu connue du grand public. Créée en 1966 à Los Angeles par deux frères d’origines suisses, Art et Ernie Brunner, la marque était, au départ, surtout présente dans le monde du tennis. En 1986, la société est rachetée et poursuit son développement. En 2005, la firme californienne atteint son apogée en réalisant un chiffre d’affaire de 500 millions de dollars. L’année suivante, elle augmente même ses ventes en Europe pour atteindre un chiffre d’affaire de 100 millions de dollars sur le Vieux Continent.

Pour nous, petits français, K-Swiss, c’est surtout la marque qui sponsorise notre tennisman français le plus fou : Gael Monfils.

Gael Monfils K-Swiss

Gael Monfils, le tennisman français chouchou du public de Roland Garros, est sponsorisé par la marque californienne K-Swiss

Kenny Powers, star de la nouvelle campagne de pub

Sujet à quelques difficultés en 2010 (baisse du chiffre d’affaire et des bénéfices mais aussi hausse des dépenses), K-Swiss se devait de réagir pour poursuivre son développement tant aux Etats-Unis que dans le monde.

Pour y parvenir, il semble que les publicitaires californiens aient décidé de miser sur Kenny Powers, le personnage de la série humoristique "Eastbound and Down" diffusée sur HBO. Pour résumé, cette série suit la vie d’un ex-professionnel du baseball à l’ego sur-dimensionné, Kenny Powers, qui revient dans sa ville natale (tout ceci n’est que fiction, vous l’aurez compris). Son comportement exécrable ne lui vaut pas d’éloge et il est alors limité au poste de professeur de gym remplaçant dans son ancien lycée.

C’est donc ce personnage satirique que K-Swiss a décidé de mettre en scène dans sa nouvelle campagne de publicité. Elle fait même de Kenny Powers son nouveau CEO. Son style de management tient en une phrase qui sonne comme une idéologie : "I’m the CEO. You shut up". Imbuvable, mégalo au possible, Kenny Powers prend le contrôle de K-Swiss en mettant la main sur 51% des actions du groupe côté en bourse. Dès son arrivée, il vire l’ancien CEO.

Kenny Powers K-Swiss

Kenny Powers, rachète 51% des parts de K-Swiss et prend la direction de la firme.

En tant qu’ancien sportif professionnel, il estime que ses semblables sont les seuls à être capables de mener à bien une marque de sport telle que K-Swiss. Il prend donc soin de placer, aux postes stratégiques de la société (marketing, ressources humaines, sécurité…) des sportifs professionnels tels que Ray Mystério, Jullian Michaels, Matt Cassel, Patrick Willis, Jon Bones Jones, entre autres. Déjà, on sent qu’un petit message est envoyé à toutes les stars qui se prennent pour des sur-hommes, même côté business.

K-Swiss

La nouvelle équipe de direction de K-Swiss mise en place par Kenny Powers.

La critique la plus frontale aux marques comme Nike et Adidas est faite lorsque que Kenny Powers demande à Michael Bay, le réalisateur de "Transformers" de lui réaliser une publicité court-métrage le mettant en scène en tant que robot après une attaque terroriste à laquelle il aurait survécu par miracle. Le clin d’oeil est très vite fait à Nike et sa pub Black Mamba pour Kobe Bryant et Jordan Brand avec sa publicité transformat Dwyane Wade en Iron Man.

Un spot décalé, satirique mais juste excellent

Quoi qu’il en soit, la publicité est très sympa. En jouant sur l’humour et sur le burlesque, K-Swiss peut espérer créer le buzz sur Internet. De plus, en visant très symboliquement ses concurrents comme Nike et Jordan Brand et en se moquant d’eux, la marque se différencie et se place comme une marque un peu rebelle. De quoi plaire aux plus jeunes. Cette stratégie colle parfaitement à l’image de ses athlètes sous contrat et notamment à celle de notre français Gael Monfils.

Le spot :

Cette publicité n’est qu’une parmi de nombreuses autres. Nous vous conseillons donc de vous connecter au site K-Powers dédié ou à la chaine Youtube de la marque pour visionner les autres.

About these ads

Une réflexion sur “La marque K-Swiss se paie la tête de Nike et Adidas !

  1. Mais une chose va les rapprocher:
    Faire traverser les océans à toute leur petit camelote inutile , qui innondera les rayons occidentaux déjà surchargés de produits futiles à l’éthique de production proche de 0 ….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s