Maillots NBA : le vintage revient en force. Mais pourquoi ?

Les Washington Wizards de John Wall ont dévoilé la semaine  dernière leur nouveau logo ainsi que les nouveaux uniformes que porteront les joueurs de la franchise de la capitale des USA lors de la prochaine saison NBA.

Plongés en plein doute et en pleine crise depuis deux saisons et minés par de nombreux problèmes extra-sportifs causés par leurs joueurs, les dirigeants des Wizards souhaitaient changer leur image. L’arrivée l’été dernier du meilleur meneur universitaire du pays et future grande star de la NBA, John Wall, leur a donné une belle occasion de couper l’image qui reliait leur franchise à Gilbert Arenas, l’ancien franchise player transféré à Orlando, qui avait introduit une arme à feu dans le vestiaire la saison précédente.

Pour y parvenir et se débarrasser de l’image embarrassante de Gilbert Arenas avec une arme dans le locker-room, la franchise, qui s’appelait autrefois les « bullets » (les balles de pistolet…) a décidé de miser sur le vintage. Pourquoi ?

Le retour du rétro, c’est la faute de la crise !

Look « Hardwood Classic » et réédition d’anciens maillots, le vintage revient en force au sein de la plus grande ligue de basketball au monde. Si les franchises ont toujours su nous garder nostalgiques en utilisant leur 3ème maillot pour remettre au goût du jour quelques anciens uniformes, depuis 2 saisons, le processus est encore plus marqué. En effet, Warriors et Jazz ont pris le parti de truster leurs logos pour des « nouvelles » versions plus rétros et vintages que les anciennes. Et les maillots officiels de ses deux franchises ressemblent comme deux gouttes d’eau à ceux portés dans les années 70-80. Ce virage à 180° est initié par les dirigeants eux-mêmes. En fait, c’est plutôt la crise qui est responsable de tout cela et même nous, les fans, consommateurs de NBA.

John Wall est le nouveau visage de la franchise des Wizards. C’est lui qui dévoile « son » nouveau maillot.

En effet, en temps de crise, tant les entreprises que les consommateurs ont besoin de revenir aux sources, aux valeurs sures, à l’inusable. Ce besoin, qui peut paraître rétrograde et s’accorde parfaitement avec l’expression favorite de ceux que nous appelons les vieux (« c’était mieux avant »), est un moyen pour les marques et ses consommateurs de se rassurer face à l’insécurité permanente et la peur du lendemain qu’engendre notre économie actuelle.

Les Washington Wizards sont depuis quelques saisons en crise. Incapables de s’imposer sportivement, les joueurs ont cumulés les boulettes hors des parquets. Ces bévues ont considérablement attaqué le capital sympathie de la franchise de Washington DC. Mais l’an passé, les Wizards ont hérité du 1er choix de draft et ont jeté leur dévolu sur le prometteur meneur de jeu John Wall. Sa première saison a été très encourageante pour un jeune joueur et les dirigeants se sont mis à entrevoir la voie de la rédemption. Souhaitant accompagner ce mouvement, ils ont fait le choix de changer les couleurs, le logo et les maillots du club.

Les nouveaux maillots à domicile et à l’extérieur des Wizards sont très vintages

C’était bien avant, non ? Et bien demain, on fera comme avant !

Comme dit plus haut, en temps de crise, les consommateurs aiment se tourner vers ce qui les rassure, vers les valeurs sures. Washington connaissant une crise sportive dans un contexte de crise économique, le rétro vintage est presque une étape obligée dans la construction de la nouvelle histoire des Wizards version John Wall. Pour rassurer leurs fans, les dirigeants de Washington ont donc adopté des couleurs et un design de maillot et de logo qui se rapporchent très fortement de ceux de leur seule équipe championne NBA : celle de 1978. Ces « nouvelles » couleurs doivent ainsi installer John Wall comme un futur franchise player de la trempe des Wes Unsled et Helvin Hayes. Cette comparaison rassurera les fans et démontrera que les ambitions des propriétaires sont de réaliser au moins les mêmes objectifs que cette formation de 1978.

John Wall est désigné comme l’héritier de Wes Unsled et Elvin Hayes, champions NBA en 1978 avec la franchise de Washington

Pour les Warriors et les Jazz, le processus était le même. Identifier la nouvelle génération aux gloires d’antan pour renouer avec le succès que les anciens avaient connu et qui avait permis de construire la légende de la franchise. Pour les Warriors, les références sont faites à Rick Barry, champion NBA avec les Warriors en 1975. Pour le Jazz c’est Pistol Pete Maravick et le duo Stockton-Malone que sont considérés comme les joueurs références du club.

Echec du modernisme des années 90-00

Il faut aussi noter que si ces franchises reviennent vers le passé, c’est aussi parce que le virage moderne qu’elles avaient tenté d’amorcer durant les années 90 a été un échec total. En effet, ces trois équipes avaient effectué un sérieux lifting de leur logo et maillots durant les années 90-00. Elles avaient tenté de changer leur image en passant à des codes graphiques très modernes et un design de maillot très contemporain. Il s’est avéré que d’un point de vue sportif, les équipes qui ont porté ces nouvelles couleurs n’ont pas été capables de tirer la franchise vers le succès. D’un point de vue populaire, les joueurs de ces époques n’ont pas non plus été des exemples ou des stars qui resteront comme des icônes et des légendes. Le retour vers le rétro et le vintage est donc également l’échec de la modernisation des années 90-00. Coté Wizards, le maillot bleu-vert sera toujours associé à Gilbert Arenas. Pour Golden State, le maillot bleu nuit avec l’éclair restera comme un jersey de perdants.

Pour le Jazz, c’est différent. Même si Stockton et Malone sont allés en finale NBA avec l’horrible maillot avec les montagnes sur la poitrine, un retour vers les anciens uniformes du début de carrière de ce duo de choc correspond mieux à l’image conservatrice de cette franchise. Le maillot actuel est donc plus représentatif des valeurs profondes du club.

Des maillots vintage en Pro A ?

Cette mode du vintage n’a pas encore conquis les parquets et les boutiques de Pro A. Pourtant, l’attachement des fans et consommateurs basket français pour ce qui se faisait avant est tout aussi voire plus important que celui de leurs homologues américains. Notre côté franchouillard nous pousse presque instinctivement, jeunes ou pas, à clamer, que, « quand même c’était vachement mieux avant », notamment au niveau des maillots. Et que dire des joueurs ? Des Marcus Brown, Sugar Ray Richardson, Ron Anderson, Michael Young, Delanay Rudd et compagnie, « on n’est pas prêt d’en revoir en Pro A des joueurs de ce niveau ».

Comme nos amis US, nous avons un attachement sentimental fort pour les équipes qui ont construit l’histoire de notre club de coeur, pour les joueurs qui ont écrit la gloire de nos équipes, championnes ou non. Malgré cela, aucun club ne propose une gamme vintage de ses maillots. Aucun club ne ressort le maillot que son joueur légende portait lorsqu’il a écrit l’histoire.

Et bien moi, j’aimerais pouvoir acheter les malloits d’époque de Delanay Rudd, Jerry McCullough, Richard Dacoury, Ron Anderson, Antoine Rigaudeau… Est-ce possible ?

5 réflexions sur “Maillots NBA : le vintage revient en force. Mais pourquoi ?

  1. Je partage complètement. Le maillot le plus affreux de l’histoire restera à jamais celui des Houston Rockets des dernières années Barkley, avec cette horrible semblant de fusée qui décolle…

  2. La fédération travaille actuellement à une game vintage des maillots des équipes de France. Contactez la boutique pour en savoir plus. En tout cas j’aimerais aussi trouver un maillot « pitch cholet » floqué du 4 de Rigaudeau !!!

  3. faut pas non plus raconter n’importe quoi; si certains maillots vintage sont cools d’autres étaient carrément atroces (i.e Nuggets, Bullets des 80’s). Et non le maillot des Jazz et des Rockets des années 90 étaient pas mals…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s