Le Futuroscope partenaire du PB 86 ? Pourquoi pas !

Je vous présentais hier une information des plus surprenantes concernant le club du PB 86 et le Futuroscope de Poitiers. Il semble en effet que les joueurs de Ruddy Nelhomme se soient entraînés durant cette fin de saison dans une des attractions du Parc de la Vienne. Cette attraction nommée « Danse avec les Robots », aurait permis aux joueurs de travailler leur adresse mais surtout au groupe de se remobiliser en vue du maintien.

Cette information insolite m’a poussé à me poser la question de l’implication du Futuroscope dans le basket à Poitiers et des possibles relations de sponsoring qui pourraient se développer dans l’avenir entre le PB 86 et le Parc.

Réponses des intéressés:

Jérôme Neveux – Responsable Presse & Relations Extérieures du Futuroscope : « Si l’Equipe de France souhaite tester notre attraction, nous lui ouvrons nos portes »

Dominique Hummel, le président du directoire du Futuroscope est un ami d’Alain Baudier, le président du PB 86. Depuis quelque temps, et comme tout le monde à Poitiers d’ailleurs, il regardait d’un oeil admiratif le succès populaire remporté par ce club du Poitiers Basket 86. Malheureusement, cette saison, les joueurs et le club ont connu quelques difficultés sportives. Alain Baudier s’est alors rapproché de Monsieur Hummel et l’a sollicité pour que ses joueurs s’entraînent dans une de nos attractions. Au départ, nous avons été surpris mais avons accepté. Il nous a fallu nous adapter car notre parc est ouvert au public toute l’année. L’attraction était donc utilisable et utilisée par les visiteurs. Nous avons aménagé des créneaux horaires en fin de journée pour les basketteurs. Nous leur avons également mis à disposition deux techniciens et 2 agents de sécurité pour faire fonctionner l’attraction.

« Danse avec les robots » est une nouveauté lancée en 2006. Ce sont des robots articulés qui effectuent une chorégraphie programmée sur une musique donnée. C’est Kamel Ouali qui a produit les chorégraphies. Ce sont les mêmes robots que ceux de la publicité pour le Picasso de Citroën.

Cette rencontre nous permet d’envisager la possibilité de mettre en place un partenariat avec le club de basket du PB 86. Aujourd’hui, le Futuroscope est déjà présent dans le sport en tant que sponsor. Mais c’est dans le cyclisme. Nous sommes partenaire de l’équipe féminine Vienne Futuroscope. Mais nous ne sommes pas encore présents dans les sports collectifs. Cela devrait changer. Et puis si l’Equipe de France de basket souhaite tester notre attraction, nous lui ouvrons nos portes.

Alain Baudier – Président du Poitiers Basket 86 : « Atteindre les 4 millions d’euros de budget d’ici 2 ou 3 ans »

Cela faisait de nombreuses années que nous souhaitions travailler avec le Futuroscope dont Dominique Hummel, le président du directoire, est un de mes amis. Comme pour le Futuroscope, l’envie du PB 86 est de véhiculer une image dynamique de la Région Poitou-Charentes et du département de la Vienne. Cet hiver, notre équipe a connu quelques déconvenues sportives. Les joueurs étaient impliqués mais il manquait quelque chose à l’alchimie. Nous avons pensé que c’était le bon moment pour provoquer un déclic et recréer une dynamique au sein du groupe. Et nous avons pensé qu’une des attractions du Futuroscope pouvait nous y aider même s’il faut bien avouer que cette méthode n’a pas l’ambition d’être pérennisée.

Oui, nous espérons pouvoir poursuivre nos relations avec le Parc du Futuroscope. Pourquoi pas autour d’un partenariat. C’était impossible du temps où le parc était détenu par le Conseil Général. Un sponsoring du Futuroscope pour le PB 86 aurait pu être assimilé à une subvention déguisée. Aujourd’hui, le Parc est détenu par des groupes privés. Les problèmes ne sont donc plus les mêmes et nous nous interrogeons sur les possibilités de partenariat que nous pouvons offrir à ce symbole de notre région qui jouit d’une forte notoriété nationale voire même internationale.

Pourquoi le club de Poitiers tente toujours d’innover ? Et bien je pense que le PB ne peut pas s’inscire dans un schéma traditionnel. Notre région est rurale et peu industrialisée. Si nous voulons mobiliser autour de nous, nous devons être différents. Il y a peu de culture du sport professionnel dans la Vienne. Les entreprises ne sont pas habituées au sponsoring classique. Nous avons donc décidé que le club irait au-delà du sport avec une communication originale notamment. Nous venons par exemple d’accueillir les Journées de l’Europe lors de notre dernier match à domicile. Cela a été mis en place avec la Préfecture. Il y a quelques temps, ça aurait été impossible. Mais nous avons su montrer aux acteurs locaux que nous étions capables de toucher la population dans son ensemble, de rassembler. Nous avons donné carte blanche à Benoit Dujardin et ses collaborateurs pour la partie communication, site Internet et vidéos. C’est aussi pour être connu dans le milieu du basket car notre club est jeune sur la carte de la LNB. Et puis, cela permet aussi à chaque supporter de s’identifier et de s’approprier le club. Rassembler, nous allons maintenant tenter de le faire avec les entreprises. Leur prouver que les relations publiques que nous pouvons leur offrir sont de qualité et surtout différentes de ce qu’elles connaissent aujourd’hui. Nous avons déjà augmenté de 30% notre sponsoring l’an passé. Nous souhaitons le doubler dans les 2 ou 3 ans car il nous faut rapidement atteindre les 4 millions d’euros de budget si nous voulons rester dans l’élite.

Non classé

2 réflexions sur “Le Futuroscope partenaire du PB 86 ? Pourquoi pas !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s