La Ligue 1 plus attractive que ses homologues européennes

foot-comptes.jpgC’est en effet le constat émis par une étude de la banque UFF (Union Financière Française), spécialisée dans le conseil aux sportifs. De quoi faire tomber plusieurs idées reçues. Donc, selon une étude rendue publique en ce mois de février, la Ligue 1 est un bon plan pour les footballeurs qui ont vu leur salaire moyen augmenter de presque 40% en l’espace de deux ans. Aujourd’hui, un footballeur évoluant dans le championnat de France de Ligue 1 gagne en moyenne 24200 euros net par mois.

Ces récents avantages financiers pour les artistes du ballon rond français sont le résultat de deux mesures gouvernementales. En premier lieu, les joueurs de la LFP profitent de la réforme 2006 de l’impôt sur le revenu qui a entraîné une baisse de 48% à 40% du taux d’imposition pour ceux qui gagnent plus de 66.679 euros par an. Un gain de 40000 euros par an sur la feuille d’imposition pour un sportif émargeant à 600000 euros sur la saison.

Dans un second temps, c’est la loi « du droit à l’image collective » qui a permis à Grégory Coupet et autres de boucler un peu plus facilement les fins de mois difficiles. Cette directive mise en place par le Ministère de la Jeunesse et des Sports permet de défiscaliser une partie des revenus des joueurs et des clubs (30%). Pour un salaire de 300000 euros, le joueur gagne 10000 euros en cotisations salariales alors que le club économise 25000 euros en charges patronales. Du pain béni.

Alors, comment expliquer les sempiternels appels au secours des présidents de L1 français qui clament année après année leur incapacité à lutter équitablement avec leurs homologues européens sur le terrain à cause de la pression fiscale ? Et bien on ne peut l’expliquer. Par contre, les chiffres sont bien là pour les rappeler à l’ordre et les inciter à réviser leur discours. Car, d’un point de vue fiscal, un joueur de Ligue 1 gagnant 100000 euros brut se voit verser 55700 euros sur son compte à la fin du mois. Alors oui, un joueur de Première Ligue anglaise est quelque peu mieux loti car le chanceux british peut narguer son adversaire hexagonal avec ses 59750 euros net. Mais les petits copains italiens, espagnoles et allemands peuvent aller à la soupe populaire car eux perçoivent moins que les petits français si accablés par ce méchant fisc qui leur prend toutes leurs pièces jaunes et leurs billets multicolores. Et oui car en Espagne, le même joueur toucherait 55.600 €, en Allemagne 55.450 et en Italie 48.800.

Quoi ? On nous aurait menti ? Les présidents de L1 seraient tous des usurpateurs ? Et bien non en fait, pas tant que ça. Car si le joueur, lui, est bien gagnant sur toute la ligne à salaire égal par rapport à ses amis européens, les clubs sont eux encore dépendants des charges qui les obligent à débourser 20% de plus que leurs comparses de l’Union.

Seule une loi européenne sur les clubs de sport professionnel est donc capable de solutionner cet écart. Mais d’autres problèmes feront alors leurs apparitions. Comme celui des différences de budget entre les grosses cylindrées et les petits clubs. Sur ce point, nos amis nord-américains ont déjà trouvé la parade. En effet, selon les canadiens évoluant en championnat NHL de hockey sur glace, la survie et la compétitivité des clubs évoluant dans une marche moindre que ceux des grandes métropoles de la bannière étoilée sont assurées par la mise en place d’un salary cap et d’un partage rigoureux des revenus. Si les budgets ne seront jamais les mêmes, pourquoi ne pas plafonner la masse salariale et partager le gâteau en parts égales pour mettre toutes les équipes sur un pied d’égalité ? C’est une autre mentalité et une autre organisation…

Ad Vitam Basketball

Sources : 20minutes.fr, liberation.fr et canoe.ca

Partagez cet article

Bookmark and Share

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s