Le sport, opium des peuples…

vatican.JPGLe Vatican veut son équipe de football professionnelle. Et il veut la voir évoluer en série A !

Non, non, vous ne rêvez pas. Pas la peine de vous frotter frénétiquement les yeux ou de vous pincer pour sortir de votre rêve. Il n’y a rien de « mystique » ou de « paranormal » dans cette annonce. C’est bien la vérité.

Dimanche, le cardinal Tarcisio Bertone, secrétaire d’Etat du Vatican, a avoué ne pas être contre la naissance d’une équipe de football vaticane qui puisse être « à la hauteur » des équipes italiennes de série A. « Je n’exclus pas que le Vatican, dans l’avenir, puisse monter une équipe de football d’une très grande valeur, qui puisse être à la hauteur de la Roma, de l’Inter (Milan) et de la Sampdoria (de Gênes)« .

Pour le moment, l’ambition première du Vatican serait de remporter la « coupe du clergé » qui rassemblera en février prochain, 16 équipes de gens d’Eglise qui s’affronteront pour « revigorer la tradition (du sport) au sein de la communauté chrétienne« . Mais, le cardinal Bertone, passionné de football depuis toujours, pense bien réellement à la première division italienne. « Si, par exemple, nous prenions tous les étudiants brésiliens de nos universités pontificales, nous pourrions faire une superbe équipe« , a expliqué le numéro deux du Saint-Siège dans un entretien publié lundi dans « La Repubblica ».

De son temps, Jean Paul II avait crée un département des sports au Vatican pour encourager « une vision de l’activité sportive comme moyen d’épanouissement personnel intégral et instrument au service de la paix et de la fraternité entre les peuples« . Ces successeurs, fans incontestés de football, semblent vouloir pousser le bouchon encore un peu plus loin.

Et l’on se pose encore un peu plus la question de la légitimité d’un tel engagement, de sa sincérité. Marx le disait il y a bien longtemps maintenant. Plus que la religion, plus que la politique, le sport est le nouvel opium des peuples, cet instrument capable de capter les foules et les masses, de les endoctriner et de les manipuler sans qu’elles ne s’en rendent compte. Après avoir été rattrapé, utilisé, cannibalisé par la politique et les politiques, le sport va-t-il être aujourd’hui récupéré par les religions et les religieux ? Quand on voit les passions qui se déchainent dans un stade et dans une tribune, on peut logiquement se poser la question et surtout s’en inquiéter…

Ad Vitam Basketball

Source: sport.fr, armées.com

Une réflexion sur “Le sport, opium des peuples…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s