Mauvaise pub pour Spalding

logo SpaldingLa marque Spalding était jusqu’alors connue dans le monde entier comme la référence en matière de ballon de basket. Fournisseur officiel de la NBA, Spalding proposait un ballon en cuir magnifique. La Rolls Royce des ballons : léger, facile à tenir en main, souple… en un mot, authentique. Une pure petite merveille qui avait aussi l’avantage d’être classe, ce qui ma foi, ne gâchait vraiment rien. Rien qu’au touché ou à l’oeil, on sentait la qualité du produit.

Et aujourd’hui: patratas.

Après 8 ans de recherche, Spalding a lancé depuis le début de cette saison NBA, un nouveau ballon. La marque précise que « grâce à un design et une matière uniques, le ballon garantit les performances les plus hautes et améliore les caractéristiques de jeu. Les nouveautés mondiales sont la technologie « Cross traction TM » et un revêtement innovant avec le système « Hydrophilic moisture management »« . Selon le fabricant, la tenue du ballon serait nettement améliorée par ces avancées techniques, et la sueur ne pourrait pas rester sur la matière pour la rendre glissante. Que du positif en quelque sorte.

Sauf que, là où Spalding a passé plus de 8 ans à développer leur produit, la marque n’a pas pris la peine de demander leur avis aux principaux acteurs concernés : les joueurs et les stars toutes puissantes de la NBA. Grosse erreur, très grosse erreur même. Car depuis le début de saison, c’est une avalanche de reproches en tous genres qui s’est abattu sur la nouvelle balle orange ciglée NBA. Manque de contrôle du ballon quand il devient mouillé, baisse de l’adresse parce que la rotation du ballon est changée… Certains joueurs se sont même plaints de coupures aux doigts arrivant en fin de rencontres et provoquées par la nouvelle matière synthétique de la sphère. Plus amusant mais tout aussi problématique pour Spalding, la star des Miami Heat, champion en titre, Shaquille O’Neal s’est plaint de ce ballon en argumentant « qu’on dirait un de ces ballons pas chers que vous achetez dans les magasins de jouets, pour pouvoir jouer dehors comme dedans« . Une sacrée bonne pub !

Sous la pression du syndicat des joueurs, David Stern, le grand manitou de la NBA a décidé de retirer le ballon de la compétition et a reconnu l’erreur de la ligue de ne pas avoir consulté les joueurs sur cette question. Il a aussi précisé qu’il n’allait pas s’acharner à défendre ce ballon et qu’il reconnaissait que la NBA aurait pu faire mieux et qu’il en assumait la responsabilité. Des mots qui ont enfoncé un peu plus le clou pour le fournisseur officiel des ballons de la Ligue de sport la plus célèbre de la planète.

En attendant, l’ancien ballon sera remis en service et des tests seront effectués sur le ballon de la discorde. Espérons d’ici là que Spalding aura su réagir à ce buzz négatif car si ce n’est pas le cas, une très grosse opportunité va alors apparaître pour ses concurrents.

Ad Vitam Basketball

Source: A.M.S

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s